La cigarette électronique : un avenir commun avec la cigarette ?

Interdiction de vapoter 

La 1ère cause évitable de mortalité en France est le tabagisme, responsable de plus de 60 000 décès par an dont 37 000 par cancer.

Devant ces chiffres alarmants et une prise de conscience de la population, depuis 2010 la cigarette électronique a conquis beaucoup de fumeurs. Pourtant celle-ci génère de nombreuses contreverses, notamment à propos des substances cancérogènes qu'elles pourraient contenir.
Face à ce constat, le 26 janvier dernier, une loi de modernisation du système de santé a été mise en place.

Selon l’article 28, il est désormais interdit de vapoter dans certains lieux publics :

   - Les établissements scolaires et les établissements destinés à l’accueil, à la formation et à l’hébergement des mineurs,

   - Les moyens de transports collectifs fermés (train, bus, métro..),

   - Les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif.

Un décret en Conseil d’Etat précisera les conditions d’application de cette interdiction. 

Toutefois, une disposition prévue dans cette même loi interdit comme pour la cigarette, à tous les occupants d’un véhicule de fumer en présence d’un mineur.

Source : Service public INPES

Articles liés à cette page :